Le Président

conseil des anciens genève

Pierre Scherb
Président
Le mot du Président – L’importance des aînés

Actuellement, près de 2 millions de personnes touchent une rente AVS (1er pilier). Cette même génération détient la moitié du capital de prévoyance du 2e pilier.

Depuis 12 ans, l’espérance de vie a augmenté de 3,6 années pour les femmes. Ainsi, leur espérance de vie atteint 84,4 ans. Pour les hommes, l’espérance de vie a augmenté de 5,8 années pour atteindre 79,8 ans.

Il est difficile de comprendre que sur deux jeunes de 20 ans aujourd’hui, un atteindra l’âge de 100 ans.

Les préretraités de 55 ans et les retraités représentent le 25 % de la population. La nécessité de se faire entendre et de se faire comprendre est bien réelle.

Les seniors ont aussi un rôle important à jouer envers les jeunes.

Article de la Tribune de Genève

L’importance des anciens

Un centenaire a battu un record : 100 km en 4 heures sur la piste d’un vélodrome ! Quel exploit ! Quel exemple !

A l’image de ce valeureux sportif, les anciens occupent toujours une place active dans notre société.

Une fois l’ambition satisfaite, leur expérience nous est précieuse. Chacun d’entre eux apporte ses connaissances, ses compétences et un savoir enrichi au fil des années.

Face à un changement planétaire, ils ont le recul qui donne à leurs conseils la force de la sagesse !

Sans nostalgie ni frustration, leur compréhension du quotidien nous procure un éclairage rempli de pertinence. Sur le présent, les anciens ont le regard judicieux de ceux qui ont déjà vécu un long parcours. Ils sont une passerelle entre un passé récent et un futur à construire. Ils nous font un cadeau inestimable : les valeurs qu’ils ont à nous transmettre.

Le goût de l’effort et celui du courage.
Le respect de chacun et la solidarité entre tous.
L’amour du travail bien fait et la conviction que tout reste possible.
Les anciens sont une force vive et leur avis compte : ils ont compris les écueils et les dangers qui guettent notre société.

A nos interrogations, ils ont la réponse du bon sens.

Quand nous hésitons, ils nous redonnent confiance !

Les anciens sont une force vive, réfléchie et dynamique. Sachons les entendre, et mieux même, les écouter. Ils ont encore beaucoup à dire et toujours autant à faire.

Le futur, c’est l’affaire de tous.

L’avenir, nous allons le construire ensemble !

30 septembre 2012